Le coton est la fibre naturelle la plus utilisée au monde. Vous la retrouvez notamment dans nos tote bags, cabas ou pochons. Mais connaissez-vous réellement son histoire et son origine ? 

L’origine du coton

Personne ne connaît réellement l’âge de cette fibre produite par la plante de cotonnier. Malgré cela, son origine semble remonter à la nuit des temps. D’après des recherches effectuées dans des grottes au Mexique, elle aurait peut-être plus de 7000 ans ! 

Le premier tissage de coton a été retrouvé au Pakistan par des archéologues et remonte à 4500 ans avant J-C. Il s’agissait d’un fil préservé au sein d’une perle de cuivre.

Puis, on a découvert que les égyptiens utilisaient déjà cette fibre pour se fabriquer des vêtements.

C’est seulement vers le Ier siècle après J-C que le commerce d’étoffes indiennes fait débuter la première économie du coton. La culture s’est ensuite développée dans le monde entier quand Christophe Colomb a découvert en 1492 du coton sur l’île de Grand Bahama. Grâce à lui, les colons ont débuté la culture sur le sol américain – en Floride et Virginie –  dans les années 1550.

Les débuts de l’industrie du coton

Le coton a été filé pour la première fois par une machine au XVIIIe siècle en Angleterre. La révolution industrielle ayant eu lieu et l’invention de l’égreneuse de coton aux États-Unis ont permis à cette fibre de se frayer une place importante dans le monde.

L’industrialisation du coton ne se développe pas qu’en Europe. Ainsi, à la fin du XVIIIe siècle, les États-Unis produisent près de 70% de la production mondiale et arrivent un siècle plus tard jusqu’à 80% : un total de 850 mille tonnes. 

Cependant, la quasi-totalité du coton est produite par des esclaves. La guerre de Sécession marque ensuite une rupture de l’exportation des plantations. L’Europe est pleinement touchée par cette crise. Elle se rapproche alors de l’Inde et de l’Égypte qui redeviennent les principaux fournisseurs des Occidentaux.

Le développement de l’industrie

Au début du XXe siècle, la production mondiale de coton est estimée à 6 millions de tonnes. Elle est fournie par des pays chauds d’Amérique, de l’Ouest de l’Afrique et d’Asie.

Aujourd’hui, la production mondiale de coton représente plus de 25 millions de tonnes, soit 40% de la production textile mondiale. Désormais, 80% de la production est cultivée dans l’hémisphère nord. Les Etats-Unis et l’Inde sont les plus grands exportateurs , suivis par la Chine, le Pakistan, le Brésil, la Turquie et certains pays d’Afrique comme la Tanzanie. 

Par ailleurs, la production européenne ne représente que 1 % de la production mondiale. Certains acteurs cherchent à relancer la culture en Europe. En France, vous pouvez découvrir le pari audacieux de Jean Fil qui a réussi à implanter une culture dans le Sud de la France.

Pourquoi utiliser le coton ?

Le coton est une matière naturelle à privilégier aux matières synthétiques. Doux et agréable au toucher, il est absorbant et respirant : ce qui en fait l’allié des vêtements et accessoires, particulièrement pour bébés. Il retient très bien l’humidité ce qui le rend idéal pour le linge de maison et accessoires de beauté. Robuste et facile d’entretien, il est aussi idéal pour la confection de tote bags, cabas et pochons.

Chez Agence GSP

Chez Agence GSP, nous utilisons un mix de coton de plusieurs provenances – Europe, Afrique et Asie – afin de garantir une stabilité et homogénéité entre les productions de tissu. Par la suite, il est tissé et filé en France, dans les Vosges, à une centaine de kilomètres seulement de notre atelier.

De plus, nous proposons 2 alternatives pour pallier les aspects plus négatifs de sa production – consommation d’eau et de pesticides principalement – :

  • Le coton biologique : Cultivé sans pesticides, insecticides ou engrais chimiques, et sans OGM ; cette culture respecte les sols et est beaucoup moins gourmande en eau. De plus, notre coton biologique est certifié par le label GOTS – Global Organic Textile Standard. Ce dernier certifie que le tissu est composé d’au moins 95% de fibres biologiques certifiées.
  • Le coton recyclé : Issu du recyclage de vieux vêtements, de chutes des ateliers de fabrication ou bien sûr le coton upcyclé, plus intéressant car il ne nécessite pas de transformation chimique ou mécanique de la matière. Retrouvez plus d’informations sur le recyclage du coton juste ici.

Tels sont donc les secrets du coton, de son origine à ses alternatives, en passant par son développement. Une matière aux propriétés intéressantes pour vos créations sur-mesure !